post-title Future maman : quels sont mes droits ? http://www.babymag.be/wp-content/uploads/2018/11/mother-playing-with-daughter-871294932913P7D.jpg December 20, 2018 yes no Posted by
Categories:
Future maman : quels sont mes droits ?
24 visitors
Posted by
Categories:

Future maman : quels sont mes droits ?

Si vous êtes chef d’entreprise, par exemple fleuriste. Votre commerce, c’est un peu votre bébé. Mais vous avez un autre projet : vous souhaitez devenir maman pour de vrai, et vous vous posez certaines questions :

« En tant que chef d’entreprise, est-ce que je pourrai prendre un congé maternité ? Si je m’arrête de travailler, serai-je indemnisée ? »

Comment concilier son travail et son désir d’être mère ?

En tant que chef d’entreprise, vous avez droit à des prestations spécifiques dans le cadre de votre maternité. Lorsque votre médecin ou votre gynécologue constatera que vous êtes enceinte, il vous remettra une déclaration de grossesse.

Sollicitez une aide auprès de la RAM

Vous devrez envoyer votre déclaration de grossesse à la Ram dans les quatre premiers mois de votre grossesse.

En retour, la Ram vous adressera un carnet de maternité qui contient différents imprimés que vous devrez renvoyer pour percevoir vos prestations.

Attention, pour en bénéficier, il vous faudra être à jour du paiement de vos cotisations sociales. Une grossesse, ça fatigue.

L’indemnité forfaitaire d’interruption d’activité pour les mamans

Si vous prévoyez d’aménager votre temps de travail pour souffler un peu, sachez que vous avez droit à la location forfaitaire de repos maternel.

Cette allocation vous sera versée en deux fois : à la fin de votre 7e mois de grossesse, à la suite de votre accouchement.

Son montant est forfaitaire et déterminé en fonction de vos revenus. Vous avez également droit à une autre prestation : l’indemnité forfaitaire d’interruption d’activité.

C’est pour la chef d’entreprise l’équivalent du congé maternité pour une salariée. Cette indemnité permettra de compenser partiellement l’arrêt temporaire de votre activité.

Elle vous sera versée si vous vous arrêtez au moins 44 jours consécutifs dont 14 jours avant la date présumée d’accouchement.

Sa durée varie de 44 jours d’arrêt à 104 jours, en cas de naissance multiple ou d’état pathologique. Son montant est déterminé en fonction de vos revenus et dépend du nombre de jours d’arrêt. Enfin, trois précisions.

Les deux prestations que je viens de présenter sont aussi valables en cas d’adoption. Les conjointes collaboratrices des chefs d’entreprise ont également droit à ce type de prestation.

Les futurs papas auront également droit à des prestations dédiées dans le cadre de la paternité.

Ainsi, la maman chef d’entreprise pourra prendre sereinement le temps de profiter de sa grossesse et de l’arrivée de son enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *