post-title Les différentes méthodes pour choisir le sexe de son enfant http://www.babymag.be/wp-content/uploads/2017/10/feet-619534_1920.jpg October 11, 2017 yes no Posted by
Categories:
Les différentes méthodes pour choisir le sexe de son enfant
4 visitors
Posted by
Categories:

Les différentes méthodes pour choisir le sexe de son enfant

Aujourd’hui je souhaite vous parler d’un sujet un peu polémique, celui des méthodes pour choisir le sexe de son enfant.

D’après les statistiques, une femme a une chance sur deux d’avoir une fille ou un garçon. Si certains laissent le hasard choisir le sexe du  bébé, d’autres sont prêts à tout pour défier la loi de la nature jusqu’à utiliser des méthodes contraignantes, inefficaces ou risquées.

Toutefois, grâce aux techniques du docteur Papa, il est désormais possible d’avoir le « choix du roi ».

Les méthodes pour choisir le sexe de son futur bébé

Aujourd’hui, de nombreux parents, après avoir eu des enfants du même sexe, sont prêts à tout pour donner un coup de pouce à la nature. Si certains veulent un petit garçon, d’autres recherchent absolument une fille.

D’ailleurs, ce fantasme n’est pas nouveau. En effet, dans l’Antiquité, Aristote a déjà proposé une théorie concernant ce sujet. Selon le célèbre philosophe, cela dépendrait de la direction du vent au moment où le couple a procédé à la conception.

Les croyances populaires sont également nombreuses, comme le Feng Shui, l’orientation du lit ou encore la thèse de Roberte et la formule de Noug. Mais aucune de ces méthodes n’a été prouvée scientifiquement.

Jusqu’ici seule la DPI constitue la technique fiable pour choisir le sexe de son enfant. Mais ce procédé est interdit en France et il est particulièrement dévastateur pour le corps de la femme.

La méthode Papa : un régime alimentaire strict pour influer sur le sexe du bébé

A l’instar de la DPI, que l’on appelle aussi fécondation in vitro, il existe également une technique efficace, naturelle et moins risquée qui permet d’influencer le sexe de son enfant.

Il s’agit notamment du régime alimentaire inventé par le docteur Papa. D’ailleurs, cette méthode a scientifiquement  fait  ses preuves.

D’après le gynécologue-obstétricien, les spermatozoïdes X sont plus actifs dans un pH inférieur à 7, soit un milieu acide. Les chromosomes Y, quant à eux, ils préfèrent les environnements basiques ou les pH supérieurs à 7. Or, l’alimentation de la femme avant, durant et pendant la grossesse influerait sur le pH de la glaire cervicale.

Ainsi, si les parents souhaitent concevoir une fille, il est recommandé de consommer particulièrement des aliments riches en calcium et très pauvre s en sel, comme les produits laitiers, les fruits et les friandises.

Si on recherche un petit garçon, il vaut mieux éviter les laitages et les sucreries. Les viandes, les charcuteries et les poissons fumés sont conseillés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *