post-title Quand faut-il respirer ? Quand faut-il vous détendre ? http://www.babymag.be/wp-content/uploads/2017/03/Un-accouchement-est-il-toujours-douloureux_imagePanoramique647_286.jpg March 28, 2017 yes no Posted by
Categories:
Quand faut-il respirer ? Quand faut-il vous détendre ?
6 visitors
Posted by
Categories:

Quand faut-il respirer ? Quand faut-il vous détendre ?

Respirer et se détendre 

Au début, les contractions sont faibles, espacées, peu ressenties, pas très régulières. Elles vous gênent à peine. N’y prêtez pas trop d’attention, sauf pour noter leur rythme. Faites vos derniers préparatifs pour partir. Si tout est prêt, prenez un bon livre et étendez vous. Dormez si vous le pouvez. On ne vous demande rien d’autre que de respirer lentement et profondément. Distrayez-vous. C’est tout à l’heure qu’il faudra avoir l’esprit en éveil.

Mais voici que les contractions se font plus rapprochées de cinq minutes en cinq minutes… Elles sont plus violentes. Attention !

  • Respirez profondément (respiration complète avec le ventre et la poitrine).
  • Détendez vous complètement. Puis, respiration superficielle, avec inspirations et expirations rapides, légères et bien rythmées.

Pourquoi ces respirations légères pendant la contraction ?

Pour éviter que le diaphragme n’appuie sur l’utérus, ce qui empêcherait ce dernier de se contracter à fond. Et plus la contraction est puissante, plus votre respiration doit devenir rapide, légère, superficielle, mais rester bien rythmée. Inspirez lentement, expirez à fond en contractant bien le ventre, et respiration normale jusqu’à l’annonce de la prochaine contraction. Et tout recommence dès qu’une nouvelle contraction approche.

Quelle est la meilleure position à adopter pendant la dilatation ?

Couchez vous sur le côté, droit ou gauche. Cette position favorise la détente musculaire. N’oubliez pas ce que vous avez à faire même lorsque vous serez dans la voiture qui vous mènera à la clinique. Les contractions ne s’arrêteront pas pour autant. Lorsque vous serez à la maternité, pour aider le travail, on vous donnera à respirer de l’oxygène. Respirez-le à larges bouffées comme si vous étiez à la montagne, et que vous vouliez remplir vos poumons de bon air.

A la fin de la dilatation, bien des femmes ont mal dans le bas du dos, au dessus du sacrum. Si c’est votre cas, demandez à la personne qui est à vos côtés de vous masser fermement la région sensible. Si vous êtes seule, tournez vous sur le côté et faites vous même ce massage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *